Startup For Kids à la CEC : relever le défi écologique

Un défi commun : être acteur de la transition écologique

Imaginez un monde où les entreprises ne sont plus les principaux pollueurs de la planète, mais les principaux acteurs de la transition écologique.

C’est l’ambition de la Convention des Entreprises pour le Climat (CEC), qui rassemble des chef.fe.s d’entreprise français.es engagé.e.s pour un changement radical dans la lutte contre le changement climatique. Elle a commencé avec 150 chef.fe.s d’entreprise et s’est depuis élargie à des conventions territoriales et thématiques.

Comme l’affirme Eric Duverger, fondateur de la CEC : « Quelque chose s’est débloqué, il y aura un avant et un après la CEC. »

Pendant 9 mois, ces chefs d’entreprise ont travaillé ensemble pour élaborer une feuille de route ambitieuse, qui vise à rendre l’économie française plus durable. Cette feuille de route comprend des mesures concrètes, telles que :

  • La réduction de 50 % des émissions de gaz à effet de serre d’ici 2030
  • La transition vers une économie circulaire
  • L’investissement dans les énergies renouvelables

Parce que cette urgence est aussi la nôtre, Sharon Sofer, la fondatrice de Startup For Kids, était au rendez-vous dès les débuts de la CEC et a participé à la première édition. Elle en est revenue avec une feuille de route adaptée à nos questionnements et nos engagements. Chez Startup For Kids, la question qui nous porte est ainsi

Comment créer des communautés trans-générationnelles entre jeunes et professionnels pour les engager dans la transition écologique en pleine conscience des bons usages de la “right tech” ?

    Notre cap 2030

    Passer d’une entreprise Tech For Good,  à un projet qui rend le monde plus durable et plus juste en utilisant les bons outils au bon endroit, en pleine conscience de leur impact tant sur la planète que sur les autres et sur eux-même. Changer le paradigme de la relation entre les jeunes et les collaborateurs des entreprises pour créer des communautés transgénérationnelles et et réconcilliées oeuvrant pour l’écologie

    Nos leviers de redirection

    Comment atteindre cet objectif ? Nous nous donnons pour mission de

    • Transformer tous nos ateliers pour qu’ils soient « écologie first » et transgénérationnels
    • Réduire les externalités négatives sur nos événements et sur nos comportements en interne
    • Influencer nos interlocuteurs : parents, enseignants, partenaires, clients publics et privé
    • Transformer notre communication pour parler plus d’écologie 

    …et plus largement, de suivre les engagements pris dans notre charte éco-responsable :

    Mesurer nos objectifs ?

    Nous saurons que nous aurons atteint nos objectifs le jour où

    • 100 % de nos ateliers sont écologie first
    • 50 % sont trangénérationnel

    La Convention des Entreprises pour le Climat

    « Que se passerait-il si les décideurs économiques avaient et prenaient le temps de comprendre notre dette écologique aussi bien qu’ils maîtrisent leur compte d’exploitation ?

    Que se passerait-il si l’on engageait l’intelligence collective de tous les secteurs de l’économie pour revoir l’ambition environnementale que chacun porte individuellement ?

    Que se passerait-il si l’on donnait la priorité à l’invention d’un futur désirable et soutenable pour la prochaine décennie plus qu’à la recherche d’une rentabilité maximale pour le prochain trimestre ?

    La vocation de la Convention des Entreprises pour le Climat (CEC) est de mettre en mouvement les décideuses et décideurs économiques pour répondre à ces trois questions. Elle les embarque pour un voyage de réconciliation de l’économie et du vivant. Elle parle leur langage : celui des faits, des chiffres, des perspectives. Recrutés pour leur sincérité, nous leur proposons de vivre une traversée originale et inédite qui a pour vocation de les voir arriver à quai avec l’énergie de l’action et de la réinvention. »